Le mois Kréyol à la Résidence de France avec la compagnie de danse Pom’kanel

Dans le cadre des festivités du mois créole l’Ambassade de France a reçu la compagnie de danse Pom’ Kanel pour un spectacle de danse folklorique et traditionnelle le vendredi 18 octobre.

Cette journée permet à l’Ambassade de France à Ste Lucie de lier 2 temps forts culturels, la tradition du mois créole à Ste Lucie et une plus récente initiée en France par le ministère des outre-mer et le ministère de la culture. : le Festival du Mois Kréyol.

JPEG

En France, le festival Kréyol est un festival pluridisciplinaire qui revient en octobre pour sa quatrième édition. Événement devenu incontournable de la culture ultra-marine dans l’hexagone, ce festival artistique et scientifique, qui, propose pendant un mois une large programmation de théâtre, danse, musique, conte, documentaires, tables rondes et ateliers de toutes disciplines. Itinérant, il est accueilli dans divers lieux de culture et de connaissance, ouverts à tous, à Paris, en Île-de-France, dans la Région Grand Est, en Bretagne, en Martinique, en Guadeloupe et au Canada. Sous le regard avisé des marraines du Festival, Audrey Pulvar et Corinne Mencé-Caster, artistes, acteurs du monde culturel et spécialistes se rassemblent et vont à la rencontre du public, questionnant les patrimoines (im)matériels, entre passé et présent, entre tradition et modernité pour y poser un regard neuf à la croisée des continents et des cultures.

JPEG

A Ste Lucie, et en Dominique, le mois créole est célébré depuis 1984 le dernier dimanche d’octobre sous l’égide du Folk Research Center, crée en 1973 pour documenter, préserver et promouvoir l’héritage culturel et la langue créole pour les générations futures. Cette année l’Ambassade de France a reçu la troupe de danse traditionnelle martiniquaise Pom’Kanel. Cette compagnie été créé en 1984, à l’initiative de son directeur artistique Albert ALAMELU. Le groupe de danse est l’une des meilleures troupes de danses folkloriques et traditionnelles de la Martinique.

JPEG

Albert Alamelu est né dans le quartier de Basse terre, une petite commune de 3800 habitants tournée vers l’agriculture et la pêche et berceau d’Aymé Césaire. Dans ce quartier populaire Albert a grandi dans une famille de 8 enfants, tous danseurs. Autodidacte il n’a reçu aucune formation académique en danse. Il puise son inspiration dans le bélè traditionnel, pratique musico-chorégraphique de Martinique qui mêle chant, musique, danse et conte. Dans son spectacle de 2 heures, la troupe Pom’ Kanel donne à voir au public le patrimoine culturel vivant que représentent les danses et chants martiniquais.

Le 18 octobre à la Résidence de France le ballet a ravi et impressionné son audience par sa technicité et son esprit festif.

Crédits photos : P. BREBION

Dernière modification : 24/10/2019

Haut de page