La France est sur le terrain en Dominique après l’ouragan Maria

Après une mission préliminaire de reconnaissance aérienne (cf. article ci-dessus) et l’envoi d’un échelon de reconnaissance et d’évaluation, les secours français à la Dominique sont montés en puissance : une soixantaine de secouristes, pompiers et médecins urgentistes a débarqué de la frégate « Ventôse » le 22 septembre et a installé sa base au Windsor Park Stadium. Son matériel lourd a été immédiatement mis en œuvre pour, entre autres actions de secours et sauvetage, distribuer 24 tonnes d’eau potable, 2,5 tonnes d’alimentation, couvrir 1500 m² de toitures arrachées, notamment à l’hôpital Princess Margaret, soigner des urgences et évacuer des patients vers les hôpitaux français de Martinique et Guadeloupe et rouvrir les itinéraires routiers dans la zone sud-ouest confiée à leur soins par la coordination internationale des secours, en direction de Soufrière et au-delà.

Ses missions de première urgence achevées, cette équipe a commencé son repli graduel le 27 septembre afin de laisser la place à l’Union européenne, dont l’équipe de gestion de crise (EUCP Team) se déploie actuellement.

Par ailleurs, l’ambassade de France a délégué une antenne consulaire à Roseau pour coordonner les secours et la prise en charge des Français présents à la Dominique. Au 27 septembre, cette cellule avait pu assister 46 Français. Cette cellule vient d’être renforcée par des éléments venus de Paris.

11 tonnes supplémentaires de fret humanitaire seront livrées, dans les prochains jours, aux autorités dominiquaises destiné à satisfaire les besoins de première urgence pour les secours à la population et les opérations de réhabilitation.

JPEG

Dernière modification : 05/10/2017

Haut de page