Coopération éducative entre l’Académie de la Martinique et Le Ministère de l’Education de Sainte-Lucie

Le 2 juillet 2012 a été signée une convention de coopération éducative entre l’académie de la Martinique et Le Ministère de l’Education, du Développement des Ressources Humaines et du Travail de Sainte-Lucie.

Cette dernière devrait permettre d’institutionnaliser la coopération éducative entre les établissements, les personnels enseignants et les élèves du département français d’outre-mer de la Martinique, d’une part, et de l’Etat de Sainte-Lucie, d’autre part.

Cette convention, soutenue par l’Ambassade de France auprès des Etats membres de l’OECO et l’Alliance Française de Sainte-Lucie, a été signée en présence de Monsieur André SIGANOS , Recteur d’académie, Chancelier de l’Université des Antilles-Guyane, Directeur des services départementaux de l’Education représentant l’Académie de la Martinique, de l’Honorable Ministre Dr. Robert LEWIS représentant le Ministère de l’Education, du Développement des Ressources Humaines et du Travail de Sainte-Lucie, de son Excellence Monsieur Michel PROM, Ambassadeur de France représentant l’Ambassade de France auprès des Etats Membres de l’OECO, basée à Sainte-Lucie et de M. Cuthbert ELISEE, Président de l’Alliance Française de Sainte-Lucie

La convention devrait mener à la création de partenariats entre établissements scolaires et équipes pédagogiques des deux pays et se traduire par des actions telles que la mise en place de séjours d’immersion linguistique et par la formation des élèves et des enseignants, en utilisant notamment les technologies de l’information et de la communication.

Dans le premier degré, les séjours d’immersion linguistique seront organisés sur le modèle de classes de découverte, bénéficiant d’un encadrement par une équipe de professeurs bilingues. Dans le second degré, ils prendront la forme de voyages scolaires ou de stages.

Afin de renforcer l’usage authentique de la langue, seront favorisés les moyens d’échanges à distance par le biais des technologies de l’information et de la communication. Cette mobilité virtuelle permettra aux enseignants comme aux élèves de préparer leurs projets de mobilité, de garder le contact pendant le séjour et de pérenniser les échanges.

La convention institutionnalise également les échanges d’enseignants. Ce partenariat a pour objectifs de contribuer au développement de l’enseignement du français à Sainte-Lucie, et, réciproquement, de favoriser l’amélioration de l’apprentissage de l’anglais en Martinique ; de faire bénéficier les élèves de Martinique d’un enseignement assuré par des enseignants anglophones de la Caraïbe proche, et réciproquement, les élèves de Sainte-Lucie d’un enseignement de français assuré par un professeur originairement francophone ; mais également de renforcer l’ouverture de l’école à la dimension internationale et de créer les conditions favorables à la mobilité des élèves et des enseignants.

Dans le 1er degré, des séjours professionnels d’une année seront proposés aux enseignants selon la modalité de l’échange poste pour poste. Dans le second degré, les séjours professionnels de courte durée pour les professeurs d’anglais mais aussi de disciplines non-linguistiques seront encouragés et facilités.

Dans le prolongement de ces actions, l’Office national d’information sur les enseignements et les professions (ONISEP) de l’académie de Martinique s’engage à développer en direction de ses partenaires Saint-Luciens des campagnes d’information sur les possibilités d’études au menu de sa carte des formations post-baccalauréat. L’Université des Antilles et de la Guyane fera de même, en partenariat avec le Sir Arthur Lewis Community College.

Le Centre régional de documentation pédagogique de l’académie de la Martinique (CRDP) va quant à lui concevoir et administrer une plateforme numérique, incluant notamment un espace collaboratif pour l’élaboration d’outils partagés en français, anglais et créole, et un espace dédié à la formation et à l’échange de pratiques en ligne, pour le soutien aux jumelages et aux échanges linguistiques.

Enfin, l’Académie de Martinique va mettre à disposition un enseignant du premier degré, basé à l’Alliance Française de Sainte-Lucie, pour faciliter la préparation et le suivi de l’ensemble de ces actions de coopération, en liaison étroite avec les collaborateurs du Ministre de l’Education de Sainte-Lucie.

La convention entrera en application au 1er septembre 2012, pour une durée d’une année, et prendra fin le 31 août 2013. Elle est renouvelable, annuellement, par reconduction expresse, sous réserve d’une évaluation positive des actions et de la disponibilité des moyens engagés par les signataires.

Dernière modification : 09/07/2012

Haut de page