Coopération à Sainte-Lucie, sur la gestion du risque d’attentat ou d’accident technologique à composante nucléaire, radiologique, biologique, chimique et explosif ; 26 au 30 mars 2012

Lors de la coupe du monde de cricket organisée en 2007 à Sainte-Lucie, le gouvernement Sainte-Lucien a sollicité le concours de la sécurité civile française pour la mise en place d’un dispositif opérationnel de réponse au risque d’action malveillante ou terroriste.

Dans le prolongement de cette action l’état-major interministériel de zone Antilles a initié à la demande des responsables de la protection civile de Sainte-Lucie un projet de coopération sur la gestion du risque d’attentat ou d’accident technologique à composante nucléaire, radiologique, biologique, chimique et explosif (NRBCE).

Ce projet, financé dans le cadre du Fonds de Coopération Régional (FCR), s’est traduit par la mise en place d’une action de formation sur la gestion du risque NRBCE au profit d’une quarantaine de cadres et de personnels primo-intervenants des services partie prenante de la protection civile de sainte-Lucie dont le National Emergency Management Organisation (NEMO), le Fire Service Department, le Police Departement et le Health Department.

Une délégation de 5 intervenants dont 2 de l’état-major interministériel de zone Antilles (EMIZA), 2 du service départemental d’incendie et de secours de Martinique (SDIS) et 1 médecin de l’agence régional de santé (ARS) de Martinique se sont rendus à Sainte-Lucie du 26 au 30 mars 2012 pour dispenser cette formation dont les objectifs étaient de :

  • sensibiliser les responsables de services sur le risque NRBCE et leur donner le savoir faire nécessaire pour organiser la planification de la réponse,
  • former les primo intervenants sur les comportements individuels et collectifs et les savoirs faire à maîtriser pour mettre en place un dispositif de secours en réponse à un évènement NRBCE.

En clôture de cette semaine de formation, une manœuvre simulant un attentat chimique a été organisée, en présence du secrétaire permanent du Ministry of Home Affairs, Legal Affairs and National Security et de l’Ambassadeur de France à Sainte-Lucie, au stade de criquet de Gros-Ilets où se tenait, dans le courant de la semaine, une rencontre internationale opposant la sélection de criquet des West-Indies à celle d’Australie.

A l’issue de cette manœuvre un lot d’équipements pour la protection individuelle d’une cinquantaine de primo-intervenants contre les agents NRBC a été remis au secrétaire permanent du Ministry of Home Affairs, Legal Affairs and National Security.

Dernière modification : 17/05/2017

Haut de page