Célébration des langues et cultures française et créole durant le mois de la francophonie

Comme chaque année, le mois de mars à été l’occasion de rendre hommage à la culture francophone et à langue française que pratiquent 220 millions de personnes à travers le monde.

Une multitude d’événements ont eu lieu à cette occasion dans les Etats de la Caraïbe Orientale. On retiendra en particulier les temps forts que furent la tournée régionale du groupe de Fethi Tabet, dont l’univers musical multiculturel découle des différentes nationalités de ses membres (algérien, camerounais, français, sénégalais, etc.) et plusieurs festivals de cinéma francophone présentant des films sénégalais, libanais, canadiens (québécois) et belges.

Ces festivités ont également été l’occasion de rendre hommage à la créolité, en mettant en avant le patrimoine historique, culturel et linguistique que partagent les Etats de la Caraïbe Orientale et les départements français de Guadeloupe et Martinique.

Ont ainsi été mis à l’honneur le percussionniste guadeloupéen Klod Kiuave, l’artiste martiniquais Habdaphai, mais également le Dr. Bernoit Bérard, archéologue et anthropologue, qui a tenu une conférence sur l’origine des peuples de la région.

Parmi les autres activités de ce mois de la francophonie, on peut également citer les concours de lecture, de dictée ou de chant qui se sont déroulés dans des établissements scolaires ainsi que les stages et masterclass dans des écoles de musique, mais également plusieurs distributions de prix à des personnes s’étant illustré dans le cadre de la promotion du français et du créole.

Point fort de ce mois, le discours de la francophone et francophile Gouverneure générale de Sainte-Lucie, Dame Pearlette Louisy, le 20 mars, à l’occasion de la journée internationale de la francophonie. Cette dernière a rappelé que le français et le créole ne se résumaient pas à une part du patrimoine culturel de la région qui ferait partie du passé, mais représentent une chance pour les habitants de la région.
C’est dans ce cadre que chaque année l’Ambassade de France auprès des Etats de l’OECO accorde des bourses d’étude pour les élèves de la région afin de leur permettre de poursuivre leur parcours de formation sur les campus de l’Université des Antilles et de la Guyane, en Guadeloupe et en Martinique.

Dernière modification : 16/04/2012

Haut de page