CaribVET et les défis en santé animale

Le huitième comité de pilotage du réseau de santé animale CaribVET, le réseau caribéen de santé animale, s’est déroulé la semaine derniere à Sainte- Lucie, au Coco Palm Hôtel de Rodney Bay. La rencontre qui a duré deux jours ( les 22 et 23 avril), en terre sainte-lucienne a clos officiellement le projet Interreg Caraïbes IV qui a permis de renforcer durablement ce réseau de coopération scientifique et technique.

Reconnu dans toute la Caraïbe, aux États-Unis et internationalement, CaribVet est composé des chefs de services vétérinaires de 32 pays et territoires caribéens, et des représentants de 10 organisations régionales ( CARICOM), internationales (OIE, FAO, USDA, IICA, PAHO), universités ( Université du Guyana, Université West Indies) et instituts de recherche ( Censa, Cirad). Tous se sont engagés à Sainte-Lucie, à poursuivre les actions de ce réseau de santé animale dans la Caraïbe.

DES DÉFIS SANITAIRES NOMBREUX

Pour les membres du réseau, les défis sanitaires sont nombreux. Il s’agit de développer un plan d’intervention régional d’urgence ; d’éradiquer la peste porcine classique de la Caraïbe à l’horizon 2020 ; d’évaluer la résistance des tiques aux acaricides et d’améliorer la lutte contre les maladies transmises par les tiques aux ruminants…
« En cherchant à renforcer sa pertinence et son adhésion par les pays et organisations de la région, CaribVET élabore actuellement sa stratégie d’assurance qualité afin d’aider à la rationalisation de ses objectifs et du programme de travail, explique Margaret Kallo, du secrétariat du Caricom. CaribVET doit également évaluer les coûts, les impacts et les bénéfices de ses actions. Autant de questions qui seront abordées lors de la 8e réunion du comité de pilotage de CaribVET, pour définir le plan de travail de l’année à venir, et réaffirmer la stratégie du réseau à plus long terme.

UN OUTIL POUR LES PROFESSIONNELS

Depuis sa création en 2006, CaribVET a contribué à améliorer la surveillance et le contrôle de maladies prioritaires pour les filières aviaires, porcines ou ruminantes dans la Caraïbe. « La force de notre réseau repose sur son approche durable et solidaire, qui consiste à partager entre les territoires, l’information (veille régionale et internationale), la méthodologie et l’expertise sur les maladies. Les membres du réseau collaborent étroitement, au-delà des clivages politiques et de la barrière de la langue, ils sont très engagés », souligne Dr.Jennifer Pradel du Cirad, animatrice de CaribVET. C’est ainsi que différents échanges et formations, organisés par le réseau avec l’appui de ses partenaires, permettent de renforcer en continue les capacités des professionnels de la région, en matière de diagnostic, surveillance, prévention et contrôle des maladies.

Source : France Antilles

La vocation du réseau CaribVET est de partager l'information scientifique entre chercheurs. - JPEG

Dernière modification : 08/05/2013

Haut de page