COVID-19 - Questions/Réponses

FOIRE AUX QUESTIONS

Vous êtes dans l’un des Etats de la Caraïbe orientale ou vous souhaitez vous y rendre. Dans le contexte actuel de pandémie liée au COVID 19, nous vous invitons à consulter régulièrement les sites gouvernementaux d’information suivants :

Antigua et Barbuda : https://ab.gov.ag/detail_page.php?page=42
Barbade : https://www.gov.bb/coronavirus
Dominique : http://www.dominica.gov.dm/
Grenade : https://covid19.gov.gd/
Saint Kitts et Nevis : https://www.covid19.gov.kn/
Saint Vincent et les Grenadines : http://www.gov.vc/
Sainte Lucie : https://www.stlucia.org/fr/covid-19/

1. Je suis Français ou européen et je souhaite rentrer en France. Y-a-t-il encore des vols ?

Plusieurs Etats de la Caraïbe orientale, dont Antigua et Barbuda et Sainte Lucie, ont rouvert leurs frontières depuis le 4 juin avec des conditions très restrictives d’accès. La Grenade a rouvert son aéroport international le 1er juillet, avec accès limité aux vols charters dans un premier temps. Les possibilités de départ vers la France demeurent donc très réduites, d’autant que les liaisons régionales régulières aériennes et maritimes pour rejoindre la Martinique et la Guadeloupe sont toujours suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Consultez régulièrement le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères :
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/coronavirus-les-reponses-a-vos-questions/

Si vous avez d’autres questions, nous vous recommandons de nous les poser sur le site internet de l’Ambassade https://lc.ambafrance.org/ rubrique « nous contacter »

2. Je suis Français et je suis actuellement dans un Etat de la Caraïbe orientale, que dois-je faire ?

Si vous êtes résident, ou si avez fait le choix de rester là où vous êtes jusqu’à nouvel ordre, restez sur place et conformez-vous strictement aux mesures décrétées par le gouvernement de votre lieu de résidence.

En cas de problème grave, vous pouvez néanmoins signaler votre situation auprès de cette Ambassade ;

3. J’ai un vol au départ d’un Etat de la caraïbe orientale, mais je dois effectuer un transit dans un autre pays avant de rejoindre mon domicile, est-ce possible ?

Dans le cas d’un transit en Europe : les frontières européennes demeurent ouvertes.

Dans le cas d’un transit hors d’Europe : la situation est différente selon les pays et évolue constamment. Nous vous invitons à consulter les FAQ de nos ambassades et consulats dans les pays concernés, actualisées en temps réel.

- Transit aux Etats-Unis : https://fr.franceintheus.org/spip.php?article9661#FREU-05

- Transit au Canada : : https://ca.ambafrance.org/FAQ-Coronavirus-COVID-19-les-reponses-a-vos-questions#Je-veux-regagner-la-France-en-transitant-par-le-Canada-Est-ce-possible-nbsp

4. Une fois rentré en France, pourrai-je me rendre de l’aéroport à mon domicile ? Pourra-t-on venir me chercher à l’aéroport ? Dois-je me placer en quarantaine ?

Le ministère de l’Intérieur indique que le retour de personnes à leur domicile est un cas dérogatoire prévu aux restrictions de déplacement.

Pour votre retour en France métropolitaine, il est impératif que vous complétiez et ayez sur vous deux documents :

a) l’attestation de déplacement vers la France métropolitaine depuis le pays tiers

(*Tous les pays hormis les Etats membres de l’Union européenne et Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse, Royaume Uni, Vatican)

Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport, par les passagers qui souhaitent voyager à destination de la France métropolitaine, ainsi qu’aux autorités en charge du contrôle des frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires).

https://www.interieur.gouv.fr/content/download/121915/978769/file/07-04-20-Attestation-etranger-metropole-FR.pdf

L’ensemble de ces documents est téléchargeable sur le site du Ministère de l’intérieur.

Plus d’informations : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Coronavirus-COVID-19-Questions-reponses-sur-les-mesures-de-restrictions.

b) la déclaration sur l’honneur de non symptôme

Cette déclaration sur l’honneur attestant que vous ne présentez pas de symptôme d’infection au Covid-19 est à présenter au transporteur aérien avant l’embarquement.

Plus d’informations : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Coronavirus-COVID-19-Questions-reponses-sur-les-mesures-de-restrictions.

A partir du 20 mai, les Français et étrangers résidents permanents arrivant de l’un des Etats de la Caraïbe orientale sont invitées, une fois arrivées en France, à se soumettre à une quatorzaine volontaire à leur domicile où dans le lieu de leur choix.

En cas de retour d’un ressortissant ne pouvant pas rentrer par ses propres moyens à son domicile, un proche est autorisé à se déplacer, en voiture notamment, pour accueillir le voyageur à l’aéroport. Il doit être muni de son attestation de déplacement dérogatoire disponible en format numérique ou papier sur le site du Ministère de l’intérieur en mentionnant le motif « déplacement pour motif familial impérieux », et en fournissant une copie du billet d’avion du proche et de la carte d’embarquement au retour.

https://co.ambafrance.org/IMG/pdf/declaration_sur_l_honneur_d_absence_de_symptomes_d_infection_par_la_covid-19.pdf?16762/366ac4a36a292f8eedb1325b7e2fffeba0357edd

5. Je suis Français et je souhaite entrer dans un Etat de la Caraïbe orientale, est-ce possible ?

Comme indiqué dans les fiches conseils aux voyageurs, il est préférable de différer jusqu’à nouvel ordre, et sauf raison impérative, les déplacements dans les Etats de la Caraïbe orientale, dont la plupart ont suspendu l’admission des étrangers et parce qu’en l’absence de lignes aériennes et maritimes régulières il est quasiment impossible, à l’heure actuelle, de pouvoir s’y rendre.

6. Je suis en déplacement temporaire dans un Etat de la Caraïbe orientale et j’ai perdu (ou on m’a volé) mon passeport français. Que dois-je faire ?

La délivrance des titres d’identité est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Pour faire la preuve de votre identité, vous devez vous munir de la copie de la déclaration de perte ou de vol, et si possible de la copie de votre passeport perdu ou volé.

Dans le cas où vous avez un vol retour pour l’Europe, et uniquement dans ce cas : Vous devez disposer d’un document d’identité valide pour voyager. Il convient de contacter l’ambassade et de lui communiquer votre identité (nom de famille, prénom(s), date et lieu de naissance) en vue de la demande d’un laissez-passer valable pour le seul retour en France. Un laissez-passer ne peut être délivré immédiatement : l’ambassade devra d’abord procéder à des vérifications concernant votre nationalité et votre identité.

7. Je suis bloqué à l’étranger et j’ai un traitement médical à suivre, que puis-je faire ?

La plupart des médicaments courants ou leurs équivalents sont disponibles dans des pharmacies locales. En cas de difficultés d’approvisionnement, vous pouvez consulter un médecin localement.

Si vous disposez d’une ordonnance et si le médicament n’est pas disponible localement, vous pouvez contacter votre assurance afin de vous le faire acheminer en urgence.

8. Quels sont les gestes barrières contre le Coronavirus ?

PNG

9. Que dois-je faire en cas de symptômes (fièvre, toux sèche, difficultés respiratoires) ?

En cas de symptômes évoquant le COVID 19, ne vous rendez pas à l’hôpital, ni chez le médecin et prévenez les autorités sanitaires de votre lieu de résidence en appelant :
Antigua et Barbuda : 911
Barbade : 511
Dominique : +1 767 448 2151
Grenade : 53 84 787
Saint Kitts et Nevis : +1 869 465 2521
Saint-Vincent–et-les-Grenadines : 543 4325
Sainte Lucie : 311

Antigua et Barbuda : https://ab.gov.ag/detail_page.php?page=42
Barbade : https://www.gov.bb/coronavirus
Dominique : http://www.dominica.gov.dm/
Grenade : https://covid19.gov.gd/
Saint Kitts et Nevis : https://www.covid19.gov.kn/
Saint Vincent et les Grenadines : http://www.gov.vc/
Sainte Lucie : https://www.stlucia.org/fr/covid-19/

La prise d’anti-inflammatoires (type Ibuprofène, cortisone…) pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection. En cas de fièvre, prenez du paracétamol. Si vous êtes déjà sous anti-inflammatoires, ou en cas de doute, informez-en le corps médical.

10. Je ne suis pas français, et je souhaite rentrer en France, est-ce possible ?

Les titulaires d’un permis de séjour français ou européen et qui rejoignent leur domicile peuvent également rentrer en France quelle que soit leur nationalité.

Les étrangers qui possèdent un visa mais n’ont encore jamais voyagé doivent attendre la réouverture des frontières.

11. Je ne suis pas Français, mais je suis conjoint de Français, et je souhaite entrer en France, est-ce possible ?

Les conjoints (mariés, partenaires PACSés et les concubins) qui résident habituellement dans le même foyer que le citoyen européen ou le ressortissant étranger disposant d’un titre de séjour peuvent être admis à rentrer en France à condition de pouvoir justifier de leur situation au moment du passage de la frontière (par exemple, présentation du livret de famille pour les conjoints, attestation de pacs ou de concubinage).

S’agissant des concubins, un justificatif permettant d’attester le concubinage doit être présenté à la frontière (livret de famille, bail de logement en commun, compte bancaire commun, etc…). Ces documents doivent pouvoir attester d’une vie commune durable et notoire qui ne peut être prouvée par la seule production d’une attestation sur l’honneur.

S’agissant des conjoints mariés dont l’acte de mariage n’est pas transcrit, la présentation de l’acte de mariage étranger et d’un justificatif de vie commune permet leur entrée en France.

Leur séjour en France sera limité à 90 jours sur une période de 180 jours. Ils devront le moment venu rentrer dans leur pays de résidence et demander un visa de long séjour s’ils souhaitent s’installer définitivement en France.

12. Je ne suis pas Français, mais je réside en France. Je ne trouve pas de vol pour rentrer et mon titre de séjour est sur le point d’expirer. Que dois-je faire ?

Compte tenu du contexte sanitaire, l’ensemble des titres de séjour, récépissés et visas de long séjour qui expirent entre le 16 mars et le 15 juin 2020, sont prolongés automatiquement de 6 mois.

Cette mesure concerne les titres suivants qui auront expiré entre le 16 mars et le 15 juin 2020 :

  • Visas de long séjour ;
  • Titres de séjour ;
  • Autorisations provisoires de séjour ;
  • Récépissés de demande de titre de séjour.

En revanche, il n’y aura aucune prolongation de la validité de ces documents au-delà du 15 juin : les titulaires de documents expirés après cette date devront demander un visa de retour.

L’accueil des demandeurs de titres de séjour dans les préfectures étant pour l’instant suspendu, ce prolongement est automatique.

Cette prolongation vaut aussi bien pour les personnes qui se trouvent actuellement en France que pour celles bloquées à l’étranger (sans que cela ne préjuge de la capacité de ces dernières à franchir à ce jour les frontières, celle-ci restant déterminée par les exceptions définies par l’instruction du Premier Ministre sur les contrôles frontières).

Il convient enfin de noter que ces dispositions ne concernent pas les titres de séjour spéciaux et les attestations de fonctions délivrées par le protocole du MEAE.

Dernière modification : 02/07/2020

Haut de page